Sensibilisés par l’émergence de projets pilotes en région bruxelloise, nous avons souhaité transposer ce concept à notre échelle en l’intégrant dans la vie de notre commune.

Un contact a été établi avec les autorités communales qui nous ont mis en relation avec la Brasserie de Silly propriétaire d’un bâtiment inoccupé au centre du village de Petit-Enghien (Le SALON DE LA RENAISSANCE). Après plusieurs entrevues un accord se dessine avec la Brasserie en vue du développement de notre projet dans ce lieu.

Fin janvier 2017, nous entamons avec une équipe de volontaires enthousiastes le dépouillement intérieur du bâtiment en vue d’évaluer la qualité et le potentiel des espaces. Après huit journées de travail intense, le résultat est concluant et permet d’élaborer des plans pour développer notre projet.

Nous attendons à présent d’établir un bail de location à longue durée avec la Brasserie de Silly. Ce bail doit nous permettre d’entamer et de mener à bien les travaux de réaménagements des locaux dans un but qui n’est pas commercial mais dans la perspective de donner un avenir à nos jeunes qui pourront exprimer le meilleur d’eux-mêmes dans un estaminet flambant neuf. Cela redynamisera également le centre du village.

Certes, comme dans tout nouveau projet, l’argent est le nerf de la guerre. Aussi, avec l’appui des commerçants locaux nous fournissant les matières premières, nous avons décidé de confectionner avec nos jeunes des biscuits que nous avons mis en vente dans la période de Noël 2016. Cette action nous a permis de faire connaitre notre projet et de sensibiliser la population. Tout de suite, l’enthousiasme est présent et nous encourage à frapper aux portes des ASBL locales qui nous ont promis une aide en fonction de leur possibilité.

Nous avons reçu aussi un accueil chaleureux de la part d’organisateurs de divers événements dans notre entité qui nous permettent d’élargir nos contacts et notre visibilité et qui s’engagent également à nous soutenir ou à nous permettre de récolter des fonds par toutes sortes d’actions réalisées à cette fin. En parallèle de l’aménagement des locaux, nous allons poursuivre nos actions et chercher des appuis avec l’objectif de pouvoir ouvrir notre établissement au printemps 2018.